Le débat évolue, ouvrant des perspectives de plus en plus complexes et positives sans perturber l'objectif final. Le concept passe de Kenge à Kwango. Les natifs du Kwango se mobilisent pour que la création de l'université se fasse dans des conditions d'égalité et de respect mutuel. Je retiens aujourd'hui la contribution pragmatique du très informé Dr. Paulin Ibanda Kabaka, auteur du Droit des négociations climatiques:
 
"Bonjour Révérend Abbé Apollinaire Makambu Mulopo,
Je suis flatté par l'initiative que vous avez prise concernant le projet de création d'une Université à Kenge. C'est vraiment un très bon projet qui aura le mérite de former l'élite du Kwango chez nous. Ainsi, il va falloir se prononcer le plus tôt possible sur plusieurs aspects en l'occurrence le chronogramme des opérations, le pouvoir organisateur ou le chef d'ouvrage, la modalité de recrutement du personnel académique et autre, l'emprise géographique du projet, la compétence académique et le partenariat scientifique.
Par rapport aux différents aspects susmentionnés, il convient de relever ce qui suit:
1) Chronogramme des opérations: il serait intéressant de pouvoir commencer sans attendre. Chercher à trop cogiter avant d'agir serait une perte de temps vue l'ampleur des besoins des enfants du Kwango et des environs. Questions de pouvoir identifier un site ou des bâtiments disponibles pour un commencement et le reste viendra après. Néanmoins, il importe de proposer que le nom de l'Université se réfère à l'intégralité du Kwango pour que le projet ne soit pas perçu comme celui de seuls originaires du territoire de Kenge. Donc, l'appellation d' Université du Kwango, en sigle UNIKWA, rassurerait tout le monde. En plus, il faut fixer un calendrier de mise en oeuvre.
2) Pouvoir organisateur: La question du pouvoir organisateur est importante car elle détermine le processus du financement de l'Université d'une part ,et d'autre part, règle l'aspect de l'Autorité morale susceptible de gérer et de faire fonctionner l'Université. A ce niveau, il y a 3 possibilités: Autorité religieuse, gestion étatique ou promoteur privé. Est-il possible d'entraîner les 2 Évêques Catholiques( celui de Kenge et de Popo) dans ce projet afin que l'Université soit catholique, avec tous les avantages que cela comporte tant au niveau interne qu'international ( reconnaissance des diplômes, ...)? S'agissant de l'Etat, il n' y a rien à attendre de ce côté depuis longtemps. Seul le futur Gouverneur de l'entité territoriale décentralisée du Kwango pourrait initier un tel projet: en aura-t-il l'envie et la volonté? Quant à l'initiative privée, c'est elle qui a été à la base des Universités qui fleurissent partout. C'est le cas de l'UNIBAND, de l'ULK (Université Libre de Kinshasa) et de l'Université KONGO à côté de chez nous. Sur ce, je pense qu'il faut que le noyau que vous avez constitué , se lance et engendre une dynamique créatrice et intellectuelle à Kenge. Dans ce cas, il va falloir créer une association qui jouera le rôle de maître d'ouvrage. qui aura à sa tête un Président du comité de pilotage. En réalité, le financement d'un projet est plus lié au règlement de cet aspect, car le maître d'ouvrage est la personne morale qui engage l'institution à l'extérieur.
3) Modalité de recrutement du personnel académique et autre: il serait intéressant d'innover également. Certes, il est important de disposer du personnel académique de profession (Assistants, CT et professeurs) qui oeuvrent déjà dans l'enseignement supérieur. mais il est également important de bénéficier de l'expérience de certains universitaires praticiens . Cette pratique est courante dans les Universités occidentales : en France, plusieurs professionnels enseignent dans les Universités où ils apportent leur expérience professionnelle dans l'enseignement. En Belgique, l'actuel ministre des affairesÉtrangères Didier De Reynders, ancien ministre des Finances, enseigne à Louvain dans les matières économiques. du temps où je fréquentais la Fac de Sciences Eco de l'UNIKIN , plusieurs professionnels étaient chargés des cours: C'est le cas de MM. Kiyanga Kia Kiziki pour un cours sur les institutions financières congolaises, de Mambulu Makudia Nsiala (Ancien Directeur à la banque centrale du Congo) pour le seminaire d'économie monétaire internatinale. Ainsi des magistrats, des avocats, des médecins, et autres professionnels oeuvrant à Kenge où ailleurs (Kinshasa, Kikwit, Popokabaka, K° Lunda,...) peuvent faire partie des effectifs supplétifs de l'université.
 4) L'emprise géographique: Etant une Université du Kwango, que l'université soit multi-sites (Kenge, Popo, Kasongo-Lunda, Feshi, Kahemba). Ceci afin d'assurer une décentralisation des activités intellectuelles au Kwango.
5) Compétence académique: Il serait mieux que l'Université du Kwango ait pour leitmotiv le développement du Kwango. Etant une région essentiellement agricole, le Kwango reste pauvre et rencontre de sérieuses difficultés sur le plan de la santé, dans le domaine de l'éducation, dans la promotion des droits fondamentaux de l'être humain ainsi que dans la lutte contre la pauvreté. A cet effet, l'enseignement des sciences suivantes serait recommandé: agronomie, pédagogie( maths, sciences naturelles, physique, chimie, géographie, histoire, ...), économie agricole et développement durable, droit, sciences politiques et administratives, Sciences humaines, sciences sociales et médecine.
 6) Partenariat scientifique: afin de faciliter la reconnaissance des diplômes tant au niveau interne qu'international, les démarches doivent d'ores et déjà être entreprises sans attendre au Ministère de l'ESU et auprès des instances internationales telles que l'UNESCO et l'AUF ( Agence Universitaire de la Francophonie). L'AUF offre également de partenariat scientifique dans l'organisation de certains diplômes. En plus, je conseillerais que l'UNIKWA adopte dès le commencement l'organisation académique inspirée du processus de Bologne ayant institué le système LMD (Licence, Master et Doctorat).
 
Chers frères et soeurs, restons mobilisés pour ce projet. Car le Kwango est et demeure notre patrie, notre alma mater. Comme dit l'adage: " Mbeemba kadi kazengene weele kuna katuuka".
Que Dieu bénisse le Kwango.
Cordialement.
IBANDA KABAKA Paulin, Doctorant au LAM/ SCIENCES PO DE BORDEAUX